Posted on

L’asthme : Questions / Réponses

Pour Dorlotine par le Docteur Elodie ADLER – Pédiatre

Aujourd’hui, nous évoquons la question de l’asthme. L’occasion de répondre à toutes les questions que l’on peut se poser sur cette maladie des bronches.

Mon enfant fait des bronchiolites. Est-il asthmatique ?

Tout enfant de moins de 3 ans est asthmatique à partir de la troisième bronchiolite (asthme du nourisson). Cela ne veut pas dire qu’il le sera toute sa vie. En effet, pour 75% des enfants, l’asthme s’estompe après l’âge de 3-4 ans.

Mon nourisson de 5 mois fait une bronchiolite. Doit-il recevoir de la ventoline® ?

Les nourissons de moins de 6 mois ne sont pas réceptifs à la ventoline. Il est donc inutile de leur en donner.

Comment donner de la ventoline à mon enfant ?

Pour les enfants entre 6 mois et 8 ans, vous devez utiliser la chambre d’inhalation (babyhaler). Le pharmacien vous fournira un masque adéquat selon l’âge de l’enfant. N’oubliez pas de secouer la ventoline et de faire un spray «  à blanc » pour saturer la chambre d’inhalation. 

Qu’est-ce qu’une bouffée de ventoline ?

Après avoir appuyé sur le spray, une bouffée de ventoline correspond à cinq respirations dans le babyhaler.

Mon enfant est asthmatique et il fait des quintes de toux insomniante. Que dois-je faire ?

Si votre enfant est asthmatique, ces quintes de toux nocturnes peuvent être une forme de « crise d’asthme ». Vous devez donc appliquer le protocole de crise.

Je crois que mon enfant fait une crise d’asthme. Que dois-je faire ?

Une crise d’asthme se traduit par une gène respiratoire (avec des sifflements) et l’apparition de signes de luttes. Si vous êtes déjà allé voir un pédiatre / pneumologue, il vous aura normalement fourni un protocole adapté. Voici le plus commun :

Vous devez administrer une dose de ventoline adaptée au poids de votre enfant. Vous pouvez donner une bouffée de ventoline / 2kg de poids de votre enfant.

Voici quelques exemples : 

  • si votre enfant pèse 8-9 kilos, effectuez 4 bouffées.
  • si votre enfant pèse 10-11 kilos, effectuez 5 bouffées.
  • si votre enfant pèse 12-13 kilos, effectuez 6 bouffées.
  • si votre enfant pèse 14-15 kilos, effectuez 7 bouffées.
  • si votre enfant pèse 16-17 kilos, effectuez 8 bouffées.
  • si votre enfant pèse 18-19 kilos, effectuez 9 bouffées.
  • si votre enfant pèse 20 kilos ou plus, effectuez 10 bouffées.

Vous devenez renouveller les bouffées toutes les 20 minutes pendant 1 heure.

S’il n’y a pas d’amélioration au bout d’une heure, allez aux urgences ou appelez le 15.

Mon enfant fait une crise d’asthme. Doit-il faire de la kinésithérapie respiratoire ?

Non, l’asthme ne se traite pas par de la kinésithérapie respiratoire.

Posted on

Tout sur savoir sur l’asthme

Pour Dorlotine par le Docteur Elodie ADLER – Pédiatre

Qu’est-ce que l’asthme ? 

L’asthme est une pathologie chronique de l’enfant dont on entend beaucoup parler. Je vais vous expliquer dans cet article la maladie, son traitement, son suivi et ses complications.

L’asthme est une maladie chronique liée à l’inflammation des bronches. Quand un virus ou un allergène s’y joint, cela entraîne une crise d’asthme, caractérisée par un rétrécissement des bronches et un sifflement audible.

Très vite, on comprend donc qu’il y a deux traitements médicamenteux principaux : 

  • le premier est la Ventoline® (ß2 mimétique). Elle va permettre de réouvrir les bronches pour mieux laisser passer l’air. Ce médicament est donc utilisé en cas de crise. 
  • le second est la corticothérapie . Elle va permettre de traiter l’inflammation. La Flixotide ® (inhalation) est utilisée en traitement de fond et va permettre de prévenir les crises d’asthme. Le Solupred va être donné pendant la crise, 3 jours de suite.

L’asthme peut être suivi par un pédiatre ou par un pneumologue. Lorsque l’enfant a 6 ans, le médecin prescrit des EFR (épreuves fonctionnelles respiratoires). Cela permet d’évaluer la gravité de la maladie et d’ajuster le traitement de fond en fonction. Ce traitement doit être réévalué régulièrement.

Votre médecin doit aussi réaliser des tests allergologiques appelés « prick test » (tests cutanés). Selon les résultats, une prise de sang peut être effectuée pour connaître le taux d’immunoglobulines totales et spécifiques (IgE).

Pour éviter les crises d’asthme, il faut éliminer les facteurs déclenchants :

  • les allergènes (moisissures, pollens, acariens…) 
  • les expositions aux virus (lavages des mains, masques…)
  • les oublis de traitement de fond
  • le tabagisme passif
  • le sédentarisme (l’enfant doit avoir une activité sportive régulière)

Qu’est-ce qu’on appelle une « crise d’asthme » ?

Une crise d’asthme se traduit par une gène respiratoire (avec des sifflements) et l’apparition de signes de luttes comme le tirage sus sternale, sous/intercostal, le balancement thoraco-abdominale ou le battement des ailes.

Ce sont les « muscles accessoires » qui sont sollicités pour aider à l’ampliation thoracique et augmenter le volume respiratoire.

Posted on

Contenu de la box de Noël

Pour les plus curieux, voici le contenu exact de la Box de Noël Dorlotine!