La gastro-entérite aigüe est une affection, le plus souvent liée à un virus et touchant un grand nombre d’enfants chaque année.

Les signes cliniques

Le symptôme principal de la gastro-entérite aigüe est la diarrhée, plus ou moins associée à des vomissements. Certaines formes peuvent donner de la fièvre. Les naussées et les douleurs abominales (péri-ombilicale) sont souvent présentes.

À noter : chez les nourrissons, de nombreuses pathologies infectieuses (otite, rhinopharyngite) peuvent entraîner des selles molles / liquides, sans que cela ne soit une « gastro ».

Comment l’éviter ?

Comme toute infection virale, la prévention se fait par le respect des gestes barrières. Parents et enfants doivent se laver les mains régulièrement au savon et au gel hydro-alcoolique pour éviter la transmission du virus et la contamination.

 Pour la prévention chez les nourrissons, il est possible de réaliser un vaccin (qui se prend par la bouche) contre le rotavirus (le virus le plus sévère de la gastro-entérite). Une dose à 2 et à 3 mois de vie est suffisante.

La complication principale est la déshydratation, qui se caractérise par des muqueuses et des couches sèches, des yeux creux, un pli cutanée persistant au niveau abdominal et une perte de poids.

Comment la traiter ?

Le traitement est symptomatique pour éviter la déshydration.

Le principal est l’utilisation d’un soluté de réhydration, qui s’achete en pharmacie (Adiaril®, Fanolyte®…). Il faut diluer le sachet dans 200 ml d’eau et le donner au biberon ou à la pipette a volonté par petites quantités (ex : 30 ml toutes les 15 minutes environ). Ce sachet contient du sel et du sucre.

Si toutefois l’enfant ne l’accepte pas, on peut proposer des boissons sucrées sans gaz (ex : jus de raisin ou de pomme). Le jus d’orange est à éviter car il favorise la diarrhée.

Le Tiorfan® et le Smecta® sont parfois prescrits mais n’évitent pas la déshydratation.

On peut également proposer un pro-biotique (ex : Ultra Baby®) pour refaire la flore intestinale suite à l’infection.

Dans tous les cas, il n’est pas préconisé de forcer l’enfant à manger mais l’on peut proposer facilement des compotes qui sont souvent bien acceptées.

Une consultation aux urgences est nécessaire si votre enfant a :

  • Une perte de poids importante (> 10 % du poids).
  • Des signes de déshydratation sévères.
  • Des vomissements incoercibles (qui ne s’arrètent pas malgré la tentative de réhydratation orale).
  • Plus de 10 selles liquides par jour.
  • Moins de 6 semaines (pédiatre possible en 1ère intention).
  • Une somnolence / peu de réactivité.

Une consultation médicale est nécessaire si votre enfant a :

  • Une apparition de sang dans les selles.
  • Des vomissements verts ou sanglants.
  • Des vomissements isolées avec maux de tête.

Si vous êtes inquiet, n’hésitez pas à aller chez votre pédiatre.

Bon courage pour la saison hivernale !

Source : Collège de Pédiatrie.